Qui est J-Rabel?

L’homme au parcours exceptionnel

Né en 1973 dans le sud du pays, Jérémie Ngarbey Mianrabel est en classe de cinquième lorsqu’il est pris par la passion pour la mode, grâce à la machine à coudre de sa sœur aînée, laquelle finit par l’inscrire en apprentissage alterné chez Ness Couture, un atelier très en vue d’Ardep-Djoumal, un quartier de N’Djamena. « Ma sœur devait payer 10 000 F CFA [environ 15 euros] par mois pour que je puisse y travailler. Mais, après trois mois de formation, j’étais déjà rentable pour l’atelier. J’y passais des nuits entières… et cela se ressentait sur mes résultats scolaires ! »,se souvient J-Rabel.
Pour lui permettre de poursuivre ses études, on l’éloigne des machines à coudre. C’est à Sarh qu’il va poser ses valises, le temps de décrocher le baccalauréat, en 1998. Une année après, l’homme qu’il allait devenir un grand styliste et modéliste tchadien entame des études en électromécanique à Cotonou (Bénin), mais le coup de foudre espéré ne se produit pas. « En classe, je dessinais des vêtements, raconte-t-il. Aussi, au bout de quelques mois, j’ai demandé à m’inscrire en couture. »
La fin de ses études à l’Institut de la coupe et de la mode de Cotonou coïncide avec la venue au Bénin d’une des caravanes de la mode du célèbre styliste nigérien Alphadi. « Je n’avais pas les moyens de m’offrir une place et j’ai décidé de l’attendre à la porte. Il m’a demandé de le suivre à Niamey pour un stage, puis a fini par m’embaucher », résume J-Rabel. L’apprentissage aux côtés du maître se prolonge pendant quelques années, durant lesquelles il suivra Alphadi dans ses caravanes – notamment dans le Sahara nigérien, pour l’une des éditions du Festival international de la mode africaine (Fima). Puis J-Rabel décide de rentrer au pays. Il fonde avec le défunt photographe Tchadien RITOM et quelques amis du secteur le concours de beauté Miss Tchad à l’organisation duquel il continue de collaborer depuis sa prise en main par le Ministère en charge de la Culture qui l’organise.Au Tchad, J.RABEL est considéré comme une icône dans le domaine de la mode. C’est ainsi qu’il a réussi à créer un évènement qui rassemble plusieurs créateurs de mode du monde entieret ceux du Tchad ainsi que des stars de la musique telle que Viviane N’Dour. Kélou Fashion International est un rendez-vous annuel où des créateurs de mode se rivalisent de talent. Aujourd’hui, J.Rabel fascine les jeunes et est devenu une source d’admiration et de motivation pour les amoureux de la culture notamment la couture et le mannequinat.